« Les filles ne savent pas boxer… » est le projet de Thomas Weber. Né en 1979, il vit à Lyon et travaille là ou l’emmènent ses reportages. Son secteur d’activité est le reportage-mariage.

D’abord remarqué en 2010 pour ses travaux sur la communauté Tsigane et sa capacité à retranscrire les émotions « Voyage en Tsiganie », il entame l’année suivante le projet « Les filles ne savent pas boxer et quelques plumes volèrent ». Ses travaux font l’objet de parutions dans la presse (Karaté bushido / Les Girondins / Sud Ouest), d’un enthousiasme croissant sur le web, d’expositions à Montpellier, Bordeaux, Paris… et sont récompensés par une seconde place aux Awakening Muay Thai Awards en 2014.

Il collabore aussi avec la scène culturelle en signant les visuels d’artistes de la chanson française, du one-man-show, du monde de la danse et du cirque (Cie Antarès, JDS, Le Centre des Arts Vivants, Le Cirque Plume, Samedi 14, Camille Durand, Frédéric Bobin, Karimouche, Evelyne Gallet, Erwan Pinard, Balmino…).

Il réalise aussi des reportages sur commande, et, attaché à une certaine éthique, il propose son regard à des publications qui traitent de thèmes sociaux, économiques et culturels.

En 2015, Il rejoint le collectif Goo ltd ou il est chargé des projets photographiques, et en parallèle, il intervient au sein de l’équipe de médiation culturelle de l’Université Lyon 2 afin de transmettre les valeurs et méthodes de travail indispensables à la réalisation d’un reportage photo.

Une exposition permanente du projet « les filles ne savent pas boxer » est présentée au Kajyn Paris
13 rue Faidherbe. 75011 Paris. +33 7 81 99 64 67.

Thomas Weber Photographe

06-08-34-99-06